• Épinglé

    RASSEMBLEMENT VIRTUEL DE MOBILISATION

    Travailleuses-eurs et militantes-ts du mouvement de l’action communautaire autonome sont invitées à un rassemblement virtuel le 29 novembre de 13h à 14h pour prendre connaissance et discuter des actions pour la justice sociale et climatique qui auront lieu dans le cadre de la semaine de fermetures, de grèves et d’actions rotatives du 20 au 24 février.

    Joignez-vous à des organismes communautaires de partout au Québec!

    Vous avez envie d’en savoir davantage sur la mobilisation sur la justice sociale et climatique? C’est quoi la justice climatique ? En quoi ça concerne les organismes communautaires ? Pourquoi un mouvement de fermeture et de grève ? Comment participer ?

    En l’espace d’une heure, nous discuterons de la conjoncture, de la campagne de mobilisation en cours et de l’appel à l’action du 20 février au 24 février!

    Pour s’inscrire à la rencontre: https://forms.gle/UHzQzLrYGMh59Wn76

    Pour consulter l’appel à l’action : https://mepacq.qc.ca/20-24fevrier/

    Pour consulter la campagne de mobilisation 2022-2023 : https://mepacq.qc.ca/mob2022-2023/

    Share Button
    Commentaires fermés sur RASSEMBLEMENT VIRTUEL DE MOBILISATION
  • Non classé

    Journée de mobilisation des organismes du 25 octobre 2021

    Aujourd’hui, les organismes communautaires autonomes lanaudois et québécois sont en action pour que le
    gouvernement du Québec rehausse le financement à la mission de 460 millions de dollars, ce qui représente moins de
    1% de l’ensemble des programmes financés par le gouvernement. Dans Lanaudière, l’action communautaire autonome, ce sont 1200 travailleuses et travailleurs; près de 1300 administratrices et administrateurs ; plus de 4000 personnes impliquées. Toutes ces artisanes et tous ces artisans réalisent des centaines de milliers d’activités et rendent de nombreux services pour plus de 100 000 personnes, ici dans notre région. En investissant dans le financement des
    organismes, le gouvernement renforcera le filet social lanaudois et québécois. Il doit également adopter des mesures
    concrètes pour les services publics. Dès maintenant, le gouvernement doit s’engager.

    EngagezvousACA #Lanaudière #ACA #OCA

    Share Button
    Commentaires fermés sur Journée de mobilisation des organismes du 25 octobre 2021
  • Non classé

    Camping chez Legault!

    Action-Logement Lanaudière organise, le mercredi 12 mai prochain à de 12h à 16h30, un campement symbolique devant le bureau du Premier ministre François Legault (831, Boulevard de l’Ange Gardien Nord à L’Assomption) afin de lui rappeler que la crise du logement est bien réelle.

    La crise du logement, c’est maintenant !

    Le Premier ministre Legault, un député de Lanaudière, nie la crise du logement, ne croit pas qu’il y ait des hausses abusives et pense que seules les personnes à faible revenu sont touchées par la pénurie de logements.

    N’attendons pas le 1er juillet et allons camper devant ses bureaux pour dénoncer ce qui risque d’arriver, PARTOUT au Québec.

    Des ateliers sur la crise du logement seront animés par Action-Logement Lanaudière.

    Apportez votre tente et votre masque, on s’occupe du reste.

    Famille, enfants et ami.e.s sont toutes et tous les bienvenu.e.s!

    Share Button
    Commentaires fermés sur Camping chez Legault!
  • Nouvelles du MÉPAL

    Vidéo de notre journée d’Éducation populaire pour le Jour de la Terre

    Share Button
    Commentaires fermés sur Vidéo de notre journée d’Éducation populaire pour le Jour de la Terre
  • Communiqués

    Les groupes sociaux de Lanaudière réclament un budget pour la justice sociale

    Diffusion immédiate – Communiqué de presse

    Les groupes sociaux de Lanaudière réclament un budget pour la justice sociale

    L’Assomption, 20 février 2019 –  À l’occasion de la Journée Mondiale pour la Justice Sociale, des organismes communautaires et des syndicats lanaudois s’unissent pour réclamer un meilleur financement de nos services publics, de nos programmes sociaux et de nos organismes communautaires autonomes. Ils souhaitent ainsi que soient améliorer la qualité des services et l’accessibilité aux institutions, aux organismes et aux programmes sociaux qui composent notre filet social affaibli par des années d’austérité. Les organisations sociales craignent aussi que le gouvernement se prive de revenus en diminuant les contributions fiscales des plus riches et des entreprises ce qui mettrait en péril le refinancement du filet social. Ainsi, plusieurs acteurs sociaux du milieux syndical et communautaire la région se sont mobilisés pour demander au nouveau gouvernement d’utiliser les 4.5 milliards de surplus budgétaires dégagés par les dernières années d’austérité pour soutenir l’avancement de la justice et l’équité sociale. À l’appel de la Coalition Main Rouge et de la Campagne Engagez-vous pour le communautaire des mobilisations et des actions de visibilité similaires auront lieu dans toutes les régions du Québec aujourd’hui.

    Kathleen Grenon, vice-présidente du Conseil central de Lanaudière-CSN souligne que « les nombreuses coupes ont mis à mal la grande majorité des services sociaux au Québec. La proximité et l’accessibilité s’en trouvent grandement affectées et nous sommes à même de constater que ce sont les gens les plus vulnérables de notre société qui en subissent les contrecoups. C’est sans compter les conditions de travail de plus en plus difficiles avec lesquelles doivent composer les travailleuses et travailleurs qui portent à bout de bras les organismes communautaires et les institutions de santé et d’éducation. » Sandra Morneau du Centre au cœur des femmes de St-Jean-de-Matha renchérit : « Les femmes sont les premières affectées par une modification du filet social que ce soit dû aux conséquences dans leur milieu de travail ou aux embuches dans l’accès aux services et aux programmes sociaux.  Ce sont majoritairement les femmes qui deviennent aidantes naturelles pour offrir à leurs proches les soins qui ne sont pas offerts par le système. Les femmes sont plus pauvres, plus fragilisées par des troubles de santé mentale et certaines vivent de l’itinérance invisible. La lourdeur de la situation se fait sentir chez les travailleuses communautaires qui vivent elles-mêmes la détresse psychologique. »

    Pour sa part le MÉPAL rappelle l’importance de mettre en place des mesures fiscales favorisant la redistribution des richesses ainsi que d’améliorer l’accès et les conditions de plusieurs programmes sociaux afin de réduire les inégalités sociales. Entre autres mesures, Sarah Girard, coordonnatrice du MÉPAL mentionne la lutte aux paradis fiscaux, le rehaussement de l’ensemble des revenus de base (bonification de l’aide sociale pour les personnes sans contrainte à l’emploi, établissement du salaire minimum selon l’indice du salaire viable), et le financement des organismes communautaires autonomes qui œuvrent au premier plan à combattre la pauvreté au quotidien comme des mesures nécessaires pour réduire les inégalités. Hugo Valiquette, coordonnateur de la TROCL rappelle que le milieu communautaire autonome revendique depuis déjà plusieurs années un rehaussement de son financement à hauteur de 475 M$ ainsi que l’indexation permanente du financement pour tous les secteurs d’intervention. Investir dans le communautaire, c’est socialement rentable. C’est aussi une mesure économique porteuse, car à chaque fois que le gouvernement investi dans le communautaire, les retombées sont partout, ici dans la région et dans toutes les communautés du Québec.

    L’Association des Travailleuses et Travailleurs Accidentés du Matawin de son côté, mentionne que le déni de droit mène directement à l’indigence et c’est un phénomène qui se systématise, tellement l’accès aux Tribunaux Administratifs est rétrécie par des directives internes; plusieurs de nos lois à caractère social (ex : assurance-emploi, maladies/accidents liés au travail, aide sociale), sont dénaturées bureaucratiquement, ce qui empêche les simples citoyens de faire valoir et faire respecter leurs droits légitimes; ils deviennent privés des moyens financiers qui leurs auraient servis pour se sortir d’un mauvais pas. Le déni de droits va à l’encontre de la démocratie puisque, certes ces lois ont été votées en Assemblée Nationale, mais leur application est modifiée à l’interne suite aux pressions de lobbyistes. L’accès à la justice sociale est aussi un enjeu de taille.

    Les services publics ont aussi de criants besoins d’investissement et d’une réorganisation concrète et humaine.   En ce sens, il est primordial de réinvestir dans le secteur de l’éducation publique, secteur qui tend à réduire les inégalités économiques et sociales. « Pour nous, l’éducation doit être une réelle priorité. Ainsi, cela doit notamment se traduire par un réinvestissement afin d’obtenir des compositions de classes plus équilibrées ainsi que des services suffisants pour favoriser la réussite des élèves et, par le fait même, permettre le déploiement de l’expertise enseignante.  Pour donner de l’air au système, il faut aller au-delà du discours cosmétique sur les structures et considérer les solutions que les enseignantes et enseignants ont à offrir. », affirme François Breault, président du Syndicat de l’enseignement de Lanaudière. Pour Richard Belhumeur, représentant national de l’APTS, il faut également réduire la place indue qu’occupent les médecins dans le système afin d’instaurer une approche multidisciplinaire où tous et toutes agiront en complémentarité et donneront des services selon leur propre champ de compétence. Nos concitoyen.ne.s ne s’en porteront que mieux. » Ce dernier considère qu’il importe d’éviter la tentation d’utiliser la marge de manœuvre dégagée par les surplus accumulés pour baisser les impôts au détriment des services.

    Au cours des dernières semaines, les organismes communautaires et les syndicats de la région ont été invités à récolter la parole de leurs membres afin de transmettre aujourd’hui au premier ministre, aussi député de l’Assomption, l’importance du filet social pour eux et elles. Les citoyens et citoyennes ont toujours la possibilité de le faire via les sites jaimelecommunautaire.org et sauvonslefiletsocial.org. Nous espérons qu’une telle démarche puisse rappeler au gouvernement l’importance de mettre la justice sociale au cœur de son prochain budget afin de contrer le recul des conditions de vie des femmes, des personnes en situation de pauvreté, des accidenté.es du travail, des personnes vivant avec un handicap physique, une déficience intellectuelle ou une problématique en santé mentale. De plus, nous espérons qu’un réinvestissement puisse diminuer la détresse au travail dans les milieux de l’éducation, de la santé et de l’action communautaire autonome.

    -30-

    Pour information :

     

    Sarah Girard, MÉPAL, 450-752-4700/
    514-449-0088

    Hugo Valiquette, TROCL, 450-839-6085/
    514-802-4846

    Kathleen Grenon, Vice-présidente Conseil Central de Lanaudière-CSN, 450-751-4466

     

    À propos

    La Coalition Main Rouge et la campagne Engagez-vous pour le communautaire rassemblent plus d’une centaine de regroupements régionaux et provinciaux (communautaires, syndicats et étudiants), rejoignant à leur tour des milliers de groupes divers partout au Québec, œuvrant dans des secteurs divers : centres de femmes, personnes âgées, aide aux familles, groupes de consultation budgétaire et de défense des droits dans le domaine de la consommation, du logement, de l’éducation populaire, en santé et services sociaux, enseignement, travailleurs et travailleuses des secteurs publics et privés, etc.

    ATTAM

    L’Association des travailleurs et travailleuses accidentés du Matawin regroupe une trentaine de membres. Organisme communautaire de défense collective des droits des travailleurs accidentés non-syndiqués de la population en général venant directement en aide aux victimes par le biais d’un réseau d’entraide, de support psychosocial et de soutien technique.

    CENTRE AU CŒUR DES FEMMES

    Le Centre compte actuellement 324 membres provenant principalement de la Matawinie. Notre mission consiste à améliorer les conditions de vie des femmes, informer et sensibiliser les femmes sur les questions qui les concernent, accompagner les femmes dans leurs démarches d’autonomie et bâtir un espace d’égalité et de solidarité. Voici le lien pour en savoir d’avantage :  https://www.facebook.com/Centre-Au-Cœur-des-Femmes-1057651224246345/

    MÉPAL

    Le MÉPAL est un regroupement de 26 groupes communautaires partageant des pratiques d’éducation populaire autonome, un engagement pour la défense collective des droits humains, la dignité des personnes et pour la justice sociale. Pour en savoir plus, consultez notre site web www.mepal.net ou notre page Facebook au www.facebook.com/MEPAL.Faites.partie.du.Changement. Les groupes membres du MÉPAL participants à l’organisation : Groupe d’entraide en toute amitié, Association des travailleurs et travailleuses accidentéEs du Matawin, Action dignité Lanaudière, Centre au cœur des Femmes, Maison populaire de Joliette,

    TROCL

    La TROCL regroupe 185 organismes communautaires autonomes de la région. Tous ont un objectif commun, celui d’améliorer la qualité de vie des Lanaudoises et Lanaudois. Consultez notre site web au http://www.trocl.orgou sur Facebook au www.Facebook.com/TROCL pour en savoir plus. Les OCA ont été créés par la population pour répondre aux besoins exprimés par celle-ci. De par leur fonctionnement démocratique, leur enracinement dans leur communauté et leurs approches humaines et globales, ils sont un élément clé du maintien du tissu social et participent au mieux-être de la collectivité.

     

    LE SYNDICAT DE L’ENSEIGNEMENT DU LANAUDIÈRE (SEL)

    Le SEL représente environ 2 200 enseignantes et enseignants de tous les secteurs à l’emploi de la Commission scolaire des Samares. Il est affilié à la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

    LE CONSEIL CENTRAL DE LANAUDIÈRE-CSN

    Le Conseil central de Lanaudière-CSN représente près de 13 000 travailleuses et travailleurs répartis dans plus de 81 syndicats sur son territoire.

    L’ALLIANCE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET TECHNIQUE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX

    L’APTS représente quelque 55 000 membres à travers le Québec, qui jouent un rôle indispensable au bon fonctionnement des établissements du réseau. Dans Lanaudière, l’APTS regroupe 2300 membres.

    Share Button
    Commentaires fermés sur Les groupes sociaux de Lanaudière réclament un budget pour la justice sociale
  • Non classé

    Porteurs de paroles – Journée mondiale de la justice sociale

    Journée mondiale de la justice sociale dans Lanaudière

    Date: 20 février 2019                                                                                                                                                                                                                                    Lieu: 831 Boulevard de l’Ange-Gardien N,  L’Assomption, QC  (Bureau de M.Legault)                                                                                                         Heure: 12h00

    Le Mouvement Éducation Populaire Autonome de Lanaudière propose de faire des porteurs de paroles dans les différents organismes communautaires autonomes de la région afin de faire savoir au gouvernement quelles sont les conséquences de l’austérité dans nos communautés et lui démontrer l’importance du filet social. 

    https://www.unidivers.fr/rennes/porteur-de-parole-et-annonce-du-cabaret-insoumis-a-menilmontant/

    Les porteurs de paroles seront remis au bureau de M. Legault le 20 février afin de lui faire part des enjeux qui nous touchent avant l’annonce du budget 2019. Ainsi, nous lui laissons la chance de prendre des moyens pour améliorer le filet social pour l’année à venir.

    Ce 20 février, parlons de nos réalités au gouvernement et exigeons qu’il prenne les moyens pour améliorer les conditions de vie de nos communautés.

    Voici un outils pour réaliser les porteurs de parole dans votre milieu: Outil-porteurs-de-paroles

    Notez qu’un transport en autobus pourra être organisé.  Vous n’avez qu’à communiquer avec le MÉPAL : 450-752-4700

    Un appel lancé par la Coalition main rouge et la campagne Engagez-vous

     

     

    Nous avons eu droit ces dernières années à plusieurs rondes de coupes, de compressions et de hausses de tarifs. Les dommages sont considérables et rien n’indique que les politiques qui seront mises en œuvre par le nouveau gouvernement amélioreront les choses.

    Après deux années d’austérité, le gouvernement québécois a cumulé d’importants surplus. Ces surplus ont été réalisés au prix de l’affaiblissement de notre filet social. Avec les surplus de 4,5 milliards $ et des mesures fiscales plus progressistes, nous avons les moyens de réinvestir massivement dans l’ensemble des services publics, de financer plus adéquatement les programmes sociaux et de mieux soutenir les organismes d’action communautaire autonome.

    Un filet social fort : c’est la meilleure manière de s’assurer que notre société soit la plus juste possible et que les droits humains et la dignité des personnes soient respectés! C’est une question de CHOIX politiques.

    Le 20 février, Journée mondiale de la justice sociale, la Coalition Main rouge, en collaboration avec la campagne Engagez-vous pour le communautaire, lance un appel à des actions régionales unitaires pour un réinvestissement dans:

    🎯les services publics

    🎯les programmes sociaux

    🎯L’action communautaire autonome

     

    Matériels de mobilisation:

    #sauvonsnotrefiletsocial

     

     

     

    Share Button
    Commentaires fermés sur Porteurs de paroles – Journée mondiale de la justice sociale
  • Non classé

    Vignettes Facebook pour la grève générale illimitée du communautaire !

    Depuis des années, le milieux communautaire fait face à des politiques néolibérales et des budgets d’austérité. Lorsque le gouvernement ne pelte pas dans notre cours les besoins en services de la population, il coupe nos financement ou refuse de les ajuster aux nouvelles réalités.

    Voici une série de vignettes visant à démystifier et promouvoir la grève générale illimité (rotative) dans le milieu communautaire.

    La campagne engagez-vous pour le communautaire nous invite à prendre des mandats de grève afin d’obtenir un meilleur financement. http://bit.ly/2ADslXx

    Share Button
    Commentaires fermés sur Vignettes Facebook pour la grève générale illimitée du communautaire !
  • Les droits ça se défend !
    Communiqués

    Les droits ça se défend : les groupes reprennent la mobilisation!

    Les droits ça se défend : les groupes reprennent la mobilisation!

     

    Joliette, le 20 novembre 2017 – Les groupes du Comité des organismes en défense de droits de Lanaudière (CODDL), à l’instar de ceux des autres régions, amorcent une nouvelle ronde de mobilisation dans le cadre de la campagne Les droits ça se défend afin de dénoncer le sous-financement des organismes de ce secteur. « Les subventions des groupes en défense collective des droits n’ont pas augmenté depuis près de 10 ans. Pendant ce temps, le coût de la vie a grimpé de 17% », souligne Mylène Geoffroy, coordonnatrice au Mouvement d’éducation populaire autonome de Lanaudière et membre du CODDL.

     

    En octobre dernier, les tables régionales du MÉPACQ, financées en DCD, ont lancé un véritable cri d’alarme au premier ministre du Québec. « Des groupes sont forcés de réduire les heures de travail, et donc,les heures d’ouverture et les services. Le ministre François Blais, qui est responsable de notre financement, fait la sourde oreille à nos revendications, alors nous interpellons maintenant Philippe Couillard », explique Mylène Geoffroy du MÉPAL.

     

    Les organismes en défense collective des droits sont les chiens de garde des droits sociaux et économiques au Québec. Ils offrent un soutien essentiel aux personnes qui vivent des situations précaires comme des problèmes de logements, une perte d’emploi, un handicap, de la discrimination, etc. « Le sous-financement chronique de nos missions a des conséquences directes sur ces personnes. Le gouvernement doit nous financer adéquatement pour que nous puissions continuer de les soutenir et contribuer à trouver des solutions durables à toutes ces problématiques», poursuit Mylène Geoffroy.

     

    Pour un groupe comme l’Association des personnes handicapées visuelles de Lanaudière, les conséquences du sous-financement se font sentir au quotidien. « Nous sommes devenus il y a un an, un organisme à mandat régional et nos adhésions ont augmenté de 31%. En couvrant toute la région de Lanaudière, notre nouveau territoire de desserte est passé de 512 km² à 12 310 km² et nous n’avons reçu aucun rehaussement financier.  Je suis la seule ressource permanente à 4 jours par semaine, car c’est ce que nous permet notre budget. Compte tenu que je dois m’absenter du bureau de plus en plus pour des comités, tables de concertation, formations, ce sont les gens de mon organisme qui sont directement touchés. Il est clair que nous ne pourrons maintenir une telle cadence sans l’appui à la mission globale par notre bailleur de fonds. » raconte Mélanie Boisvert, coordonnatrice de l’organisme.

     

    La campagne Les droits ça se défend demande au gouvernement du Québec un investissement de 40 millions $pour l’ensemble des organismes en défense collective des droits du Québec, dont près d’un million pour les groupes lanaudois. Elle demande aussi que le financement des groupes soit indexé au coût de la vie, et ce de manière rétroactive.Dans les prochaines semaines, les groupes en défense collective des droits organiseront des actions dans différentes régions du Québec pour faire entendre leurs revendications.

     

    -30-

    Mylène Geoffroy, Mouvement d’éducation populaire autonome de Lanaudière : 450-752-4700 * info@mepal.net

    Mélanie Boisvert, Association des personnes handicapées visuelles de Lanaudière : 450 474-8268 *info@aphvl.com

     

    Le Comité des organismes en défense de droits de Lanaudière (CODDL) regroupe une quinzaine de groupes financés par le programme « Promotion des droits » du Secrétariat à l’action communautaire et aux initiatives sociales (SACAIS). Ces organismes agissent dans différents secteurs de la défense collective des droits sur le territoire lanaudois : transport adapté, logement, travailleurs et travailleuses accidentées, défense des droits sociaux, soutien aux personnes à faible revenu, égalité femmes-hommes, personnes avec des limitations physiques et aînéEs.

    Share Button
    Commentaires fermés sur Les droits ça se défend : les groupes reprennent la mobilisation!
  • Communiqués,  Nouvelles du MÉPAL

    La grève du communautaire, pour enfin passer à autre chose !

    Joliette – 7 novembre 2017.  Dans le cadre de la consultation nationale sur la grève du communautaire à l’hiver 2017 coordonnée par la campagne Engagez-vous pour le communautaire, le MÉPAL souhaite contribuer à la réflexion et aux débats qui ont cours actuellement dans le mouvement communautaire autonome de la région en présentant son point de vue.

    D’entrée de jeu, rappelons que lors de l’assemblée générale de mai 2017, les membres du MÉPAL se sont positionnés unanimement en faveur de la grève du communautaire.

    Depuis des années, les mobilisations se sont succédées, et avec elles, d’innombrables actions ont été soutenues par les milliers de groupes communautaires à travers tout le Québec. Des campagnes de messages sur les réseaux sociaux aux manifestations nationales, rien n’a vraiment changé pour l’immense majorité d’entre nous, alors que notre rapport de force nous apparaît, à l’heure actuelle, nul. Plutôt que la colère et l’indignation, moteurs essentiels à toute lutte, c’est plutôt un essoufflement et la résignation qui semblent habiter le mouvement communautaire suite à des années de mobilisation pour la reconnaissance et le financement.

    Est-il nécessaire de refaire ici, encore une fois, la longue liste des conséquences du sous-financement des organismes communautaires sur ses travailleurs et travailleuses, sur l’accueil et les services offerts aux membres, sur les communautés ?

    Si nous choisissons la grève, c’est que ce sont sur nos missions que nous voulons nous concentrer, et pour cela, il faut un refinancement massif une fois pour toutes ! La grève générale illimitée constitue l’ultime moyen dont nous disposons comme mouvement social. En effet, la possibilité d’une grève générale et illimitée, donc potentiellement longue, met davantage de pression sur le gouvernement qu’une grève réelle d’une journée. Celui-ci ne peut pas se dire « demain ça sera terminé » et « après-demain on en parlera plus ! ». L’histoire des luttes sociales nous enseigne que c’est par des actions qui créent de la pression et de l’instabilité, des grèves par exemple, que les mouvements sociaux ont arraché des droits qui nous paraissent aujourd’hui « fondamentaux » et des services et programmes publics que l’on considère maintenant « essentiels »…

    Nous croyons que l’hiver prochain constitue un moment stratégique pour mener une grève. D’une part, le budget du printemps 2018 sera le dernier avant les élections : en termes de stratégie politique, c’est LE moment d’augmenter la pression sur ce gouvernement qui cherchera plus que jamais à séduire l’électorat et à éviter la tourmente sociale.

    D’autre part, un récent sondage révélait dernièrement que 82 % des QuébécoisEs reconnaissent le rôle des organismes communautaires autonomes pour l’amélioration des conditions de vie et que 84% d’entre eux sont favorables à ce que les organismes soient financés adéquatement. À la lumière de ces résultats, nous estimons que la population appuierait notre grève et nos revendications. À notre avis, cela constitue un « avantage » dont ne bénéficie pas tous les mouvements sociaux dans leurs luttes, aussi légitimes soient-elles !

    La consultation sur la grève en cours vise chacun des organismes communautaires autonomes. C’est donc de notre responsabilité à toutes et à tous de tenir des discussions et des réflexions dans nos instances démocratiques avec nos membres dans le but de répondre le plus tôt possible au sondage en ligne lancée par la campagne nationale Engagez-vous pour le communautaire !

    Soyons stratégiques ! Soyons solidaires entre secteurs et entre groupes ! Soyons inventifs pour surmonter les obstacles que soulèvent une grève dans nos organismes ! Soyons deboutEs et fortEs pour exiger la justice sociale !

     

    Le conseil d’administration, le comité ÉPA et luttes sociales et l’équipe de travail du Mouvement d’éducation populaire autonome de Lanaudière 

     

    Pour télécharger la lettre en format PDF, cliquez ici
    Vous pouvez consulter ici l’outil 14 questions et réponses sur le grève du communautaire produit par le MÉPACQ
    Manifeste pour une grève du communautaire

    Share Button
    Commentaires fermés sur La grève du communautaire, pour enfin passer à autre chose !
  • Non classé

    Le Mépal sur l’Encyclopédie WikiACA

    WikiACA est une encyclopédie collaborative qui regroupe un ensemble d’informations sur l’action communautaire autonome. Grâce au contenu qu’il diffuse, WikiACA souhaite contribuer à faire connaître l’action communautaire autonome et à mettre en valeur son apport dans la société québécoise, notamment en matière de citoyenneté et de développement social.
    Le MÉPAL a sa page. Nous vous encourageons à créer la vôtre aussi.

    Share Button
    Commentaires fermés sur Le Mépal sur l’Encyclopédie WikiACA
  • Communiqués

    Bilan 2016 – Des organismes lanaudois s’inquiètent de l’état des droits des personnes

    (Joliette, le 26 janvier 2017) – Des organismes lanaudois de Défense Collective des Droits de plusieurs secteurs se sont rencontrés en janvier afin de dresser l’état de la situation des droits dans la région. Malheureusement, ceux-ci constatent un certain recul quant au respect des droits des Lanaudois, droits pourtant garantis par les législations québécoises et canadiennes en matière de travail, de revenu, de libertés civiles, etc.

    Une des premières constatations des groupes est le difficile accès au système juridique pour les personnes qui souhaitent se défendre et faire valoir leurs droits. « Qu’ils s’agissent des délais qui s’allongent pour le traitement des dossiers des travailleurs et travailleuses accidentés auprès du Tribunal Administratif du Travail, ou encore de locataires lésés à la Régie du logement, l’effet est le même : on restreint l’accès à la justice par l’alourdissement des procédures » indique Hélène Mathieu, de l’Association des Travailleurs et Travailleuses Accidentés du Matawin.

    La qualité de vie et la dignité des personnes sont également mises à rude épreuve par les politiques d’austérité mises en place au cours des dernières années.  Les coupes de services pour les personnes âgées à domicile ou en établissement, ou les dernières réformes à l’aide sociale n’en sont que quelques exemples. « Quand tu dois faire le choix entre être coupé et ne plus pouvoir subvenir à tes besoins ou aller visiter un parent malade à l’extérieur du Québec, tu te demandes où sont tes droits à la libre circulation, à la dignité et à l’égalité, droits inscrits dans la Charte canadienne » souligne Sylvain Caron, du Groupe d’Informations et de Défense des Droits Sociaux, évoquant la mesure de l’aide sociale qui restreint le droit de quitter le Québec pendant plus de sept jours consécutifs. »

    De façon plus générale, l’écart grandissant entre les riches et les pauvres est susceptible de multiplier les situations de dénis de droit. À cet égard, les groupes se disent préoccupés par l’augmentation fulgurante des demandes d’aide alimentaire (jusqu’à 50 % en un an dans certains cas) à travers toute la région, et ce, même dans les secteurs où des emplois ont été créés. « Il y a lieu de s’inquiéter des inégalités grandissantes dans notre société car elles contribuent au développement du populisme et du repli sur soi, et donc à un climat social sous tension comme on l’observe à l’heure actuelle chez nos voisins du Sud » explique Mylène Geoffroy, du Mouvement d’Éducation Populaire Autonome de Lanaudière.

    La multiplication des attaques aux droits est d’autant plus alarmante que les organismes de Défense Collective des Droits n’ont reçu aucune majoration ni indexation de leurs subventions gouvernementales depuis maintenant 9 ans alors que durant cette même période, le coût de la vie a augmenté de plus de 13%. Afin de réaliser pleinement leur mission, les groupes de Défense Collective des Droits de tout le Québec demandent aux ministres des Finances et du Conseil du Trésor, Messieurs Leitao et Moreau, de rehausser leur financement de 40M$ dès le prochain budget.

    Rappelons qu’en plus d’offrir de l’aide et de l’accompagnement individuel, ces organismes ont pour rôle la promotion des droits via des activités de sensibilisation et d’éducation populaire, de mobilisation sociale, et de recherche et de vulgarisation. Chaque année, les organismes qui défendent les droits sociaux, acquis au fil des luttes populaires, contribuent à faire entendre la voix d’une partie de la population qui vit diverses formes d’oppression et que l’on a tendance à exclure du débat public, et contribuent ainsi à la vie démocratique de notre société.

    Pour plus d’informations sur les organismes de Défense Collective des Droits, il est possible de consulter la revue « Austérité imposée, droits sociaux menacés » disponible à http://www.defensedesdroits.com/revue-austerite-imposee-droits-sociaux-menaces/ .

    PDF de ce communiqué disponible ici

    Share Button
    Commentaires fermés sur Bilan 2016 – Des organismes lanaudois s’inquiètent de l’état des droits des personnes
  • Non classé

    La Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome (SNV-ACA)

     

    rq

    Invitation du RQ-ACA

    Aux regroupements et groupes d’action communautaire autonome

     Le mercredi 12 octobre 2016

     

    Vous êtes invitéEs! Lancement des activités de la SNV-ACA 2016

     « L’action communautaire autonome, c’est toi, c’est moi, c’est nous! »

    La Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome (SNV-ACA)

    23 – 29 octobre 2016

    snvaca.rq-aca.org

     

    Nous vous invitons à assister au lancement de la SNV-ACA, ainsi qu’au lancement de deux nouveaux outils qui seront précieux pour les groupes d’ACA dans les mois à venir : Les organismes d’action communautaire autonome : entre engagement et épuisement, le rapport de la Commission populaire pour l’ACA, et le wikiACA, une encyclopédie collaborative sur l’action communautaire autonome. Pour tout savoir, visitez les liens suivants :

     

     

     

    Au plaisir de vous revoir pendant la SNV-ACA, que ce soit en personne à l’une de ces activités, ou sur le web! Bonne Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome!

     

    Share Button
    Commentaires fermés sur La Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome (SNV-ACA)